En action

Quel sera le monde en 2050 ?
personne ne le sait.

L'humanité aura-t-elle disparu au siècle prochain ? peut-être.

Une seule certitude : Le monde que nous connaissons actuellement va se transformer considérablement.

Est-ce de grès ou de force ?

Nous avons pris le parti d'agir.
D'essayer au moins. Pour nous, pour eux.
Pour les générations futures.

Nous ne pouvons pas compter sur les politiciens et industriels pour engager un changement durable.

Ce ne sont jamais les rois qui ont fait les révolutions.

Alors fini les bonnes paroles. Agissons.


Pourquoi la société est-elle maintenant à un point de rupture ?

Beaucoup de personnes se plaignent de la paranoïa de la crise environnementale :
Marre d'entendre les conséquences catastrophiques du réchauffement climatique, marre d'entendre que tout va mal.

Si votre médecin vous disait que vous avez une maladie très grave, le traiteriez-vous de parano ? Si c'est le cas et que vous décidiez de ne pas le croire, et donc de ne pas agir, alors vous seriez dans le déni.

La crise environnementale que l'on connaît actuellement n'est pas une lubie, elle est prouvée et avérée par des milliers de scientifiques dans le monde. Il suffit de voir le cri d'alarme lancé par plus de 15.364 scientifiques de plus de 184 pays en novembre 2017 (Lire ici le résumé)  pour comprendre l'urgence de la situation.
Et si tout cela était juste un vaste canular (comme le répètent les lecteurs climato-sceptiques) ? Eh bien alors tant mieux ! Nous ne demandons pas mieux !!! Mais, à preuve du contraire, il faudrait quand même essayer d'agir... non ? Juste au cas où ...

Personne ne sait prédire exactement ce qui va se produire dans les 20-30 prochaines années. Cependant, une chose est certaine, il existe des "seuils critiques" qui, une fois dépassés, ne permettront pas à notre société telle qu'on la connaît de se relever. Un réchauffement climatique de quelques degrés peut sembler dérisoire (c'est même chouette a priori : on a des été plus chauds !), mais cela peut entraîner des réactions en chaîne mondiales : libération par la fonte des glaces de bactéries inconnues pouvant disséminer faune et flore (donc nous aussi, en passant...), acidification et donc mort des océans qui produisent 50% de notre oxygène, migrations climatiques pouvant entrainer des guerres, disparition des ressources en eau, diminution des rendements en agriculture, ... la liste est longue.

A tout cela, on peut ajouter l'augmentation de la population, l'artificialisation des sols et la destruction des forêts et habitats naturels ... Il n'y a pas besoin d'être un grand scientifique pour remarquer que le mode de vie actuel de nos sociétés occidentales atteint un point de rupture. Il n'y a qu'un fou pour penser qu'une croissance infinie est possible dans un monde fini.

De nombreux scientifiques nous disent déjà que nous sommes dans la 6ème extinction de masse de l'histoire depuis la création de la terre (lire ici l'article du national geographic), avec plusieurs particularités : elle est créée par l'homme, et se produit à une vitesse jamais vue auparavant. Pour info, la dernière extinction était celle des dinosaures. On connaît tous leur histoire... ce sera peut-être bientôt la nôtre.

Quand nous avons pris conscience de tout cela, nous avons eu très peur. Comme un malade qui apprend qu'il est condamné. Et puis, une fois la nouvelle digérée, nous avons décidé d'agir.